Le Morse chante et c'est la main qui écoute   

Indicatifs

Fermer F3CW

Fermer J28CB - Djibouti

Fermer J20/Z - Abu-Ail Isl.

Fermer FB8ZQ - Amsterdam Isl.

Fermer TT8CW - Tchad

Radio REF 1952-1959

Fermer A lire !

Fermer Antarctique

Fermer Expéditions

Fermer F8REF

Fermer FB8 et Radio REF

Fermer Ma station

Fermer QSL

Fermer Radio REF 1940-1945

Fermer Radio REF il y a 25 ans

Fermer Satellite

Fermer Section 21 - Lorraine

Fermer Si tous les gars...

Fermer VHF

Fermer YL's

Si tous les gars... - Le film

Affiche du film : Si tous les gars du monde...

 

 

Préface

Adapter une œuvre…

Ce n'est pas seulement la rétrécir aux dimensions d'un récit en images...

Ce n'est pas seulement la traduire dans le langage spécifiquement cinématographique qui se résume en un mot : kinhma, mouvement...

Ce n'est pas seulement la transposer sur le plan d'un art, ou, soyons modeste!... d'une expression différente...

C'est y trouver une source d'inspiration.

C'est se mettre à l'unisson d'une sensibilité et d'une fantaisie créatrices dont on découvre avec émerveillement que le livre n'a pas épuisé les richesses latentes.

C'est demander à l'esprit de l'œuvre de vous dicter lui-même les trahisons que vous êtes bien obligé de commettre vis-à-vis de la lettre ; seuls ceux qui connaissent mal le cinéma ignorent que la pire des trahisons… la véritable trahison… est la plate fidélité.

C'est pour cela, sans doute, que nous préférons les écrits dont la forme est moins parfaite au point de vue littéraire, mais plus riche en substance.

Il ne faut voir dans les anecdotes que prétextes à un récit qui repose sur l'image. L'adaptation la moins délicate est celle de l'œuvre dont la forme ne correspond pas exactement au contenu, car nous pouvons la développer librement dans le sens qui nous convient.... la traduire, sans scrupules ni remords, en langage cinématographique. Elle n'est plus qu'une base sur laquelle nous construisons notre récit en images.

C'est ainsi qu'a été adapté Si tous les gars du monde... et si la narration du film est différente de celle du roman, il n'en reste pas moins l'essence même du livre, c'est-à-dire une merveilleuse aventure qui honore une des plus belles vertus de l'homme : son dévouement, et exalte le plus beau thème qui soit au monde : celui de la solidarité humaine.

CHRISTIAN JAQUE.


Date de création : 17/02/2013 @ 16:36
Dernière modification : 17/02/2013 @ 20:00
Catégorie : Si tous les gars...
Page lue 569 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article

^ Haut ^